Un cours de 5 rythmes chez Carine

Ce que j'ai trouvé chez Carine


Lors de l'atelier du jeudi 14 septembre, ma première dans cette nouvelle salle à Vincennes avec Carine Bourny, j'y ai trouvé deux choses exceptionnelles.


Premièrement, une playlist de "La féminitude". Tous les morceaux évoquaient chez moi quelque chose de féminin. Soit par des voix de femme, un choeur féminin, une petite flûte légère ou un doux violon. Il y avait presque toujours une touche féminine, même dans le chaos. J'avais vraiment l'impression de voir les archétypes du féminin danser devant moi : la sensuelle, la guerrière, la compagne, la romantique. Vraiment étonnant. Je n'ai jamais assisté à un stage de femme (et non, un des rares trucs que je n'ai pas testé en danse ^^ hi hi) mais c'est ce genre de playlist que j'imaginerai bien.


Deuxièmement, la voix de Carine, belle et chaleureuse, comme une animatrice de radio d'émission de nuit. Ça me donnait une impression de proximité, d'intimité, d'amitié. Vous savez quand c'est 3h du matin, que les gens dorment et qu'on a cette voix à la radio qui nous parle comme si elle était une amie qui s'adressait à la tribu des insomniaques. C'est la période qui précède le "il est 5h, Paris s'éveille, Paris s'éveille".


Vjuypml2c6at7pnxl4dp
Thèmes évoqués : 

Membres concernés : 

Témoignage écrit par :
Duy
Créateur de Bilobaba

Des questions ou des commentaires ?

C'est ici :